Suivre Jésus

Le Chemin qui mène à la vie


Suivre Jésus

Les commandements de Jésus – Son commandement véritable (partie 3)

Comment j’entends le message de Jésus et ses commandements

Dans la partie précédente, j’ai tenté d’expliquer pourquoi soutenir que la loi de Moïse était l’héritage que Jésus est venu nous donner d’observer pose problème, contredisant en certains point des éléments de la doctrine de Jésus. Essayons maintenant de regarder quels commandements Jésus nous a laissés dans sa doctrine :

Je vous donne un commandement nouveau : que vous vous aimiez les uns les autres ; que comme je vous ai aimés, vous vous aimiez aussi les uns les autres. C’est à cela que tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » (‭‭Jn 13:34-35‬)

Ceci est mon commandement, que vous vous aimiez les uns les autres, comme je vous ai aimés.” (Jn 15:12)

Dans ces deux passages, Jésus nous dit que le monde connaîtra qu’on est son disciple quand on observera son commandement nouveau, d’aimer les frères et sœurs comme lui a aimé ses disciples.

Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres.” (Jn 15:17‬)

 

Certains diront que c’est trop simple. Que c’est trop général, ou trop abstrait (pas assez légaliste ?). En réalité, il est vrai que la doctrine de Jésus est très simple à comprendre. L’appliquer est une autre affaire.

Il est important de rappeler que la nouvelle alliance que le Seigneur Jésus-Christ est venu scellé avec son propre sang, repose sur un régime nouveau, qui est celui de l’Esprit (2 Cor 3:6,8). Ainsi, les actes que nous posons sont dictés par cet esprit, quoique puisse dire la lettre de la loi (Jn 7:24).

Juste un seul commandement à respecter, vraiment ?

A chaque fois que Jésus a ordonné explicitement d’observer d’autres commandements pour entrer dans la vie, ceux-ci se rapporter au commandement royal de l’amour. Souvent, on pouvait d’ailleurs retrouvé ces commandements dans le décalogue.

Et voici, quelqu’un s’approchant lui dit : Bon maître, que dois-je faire de bien pour avoir la vie éternelle ? Il lui répondit : Pourquoi m’appelles-tu bon ? Personne n’est bon, sauf Dieu seul. Que si tu veux entrer dans la vie, garde les commandements. Il lui dit : Lesquels ? Et Jésus lui répondit : Tu ne tueras point; tu ne commettras point d’adultère ; tu ne déroberas point ; tu ne diras point de faux témoignage ; Honore ton père et ta mère ; et tu aimeras ton prochain comme toi-même. (Mt 19:16-19)

Paul l’avait bien compris :

Ne devez rien à personne, si ce n’est de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime les autres, a accompli la loi. En effet, les commandements : Tu ne commettras point adultère ; tu ne tueras point ; tu ne déroberas point ; tu ne diras point de faux témoignage ; tu ne convoiteras point ; et tout autre commandement, tout cela se résume dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. L’amour ne fait point de mal au prochain ; l’amour est donc l’accomplissement de la loi. (Ro 13:8-10)

Ce commandement d’amour du prochain correspond au commandement de la loi royale, celle donc du Roi et de son Royaume, celui que Jésus est venu amener sur terre. Jacques en parlera dans son épître :

Si vous accomplissez la loi royale, selon l’Écriture: Tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien (Jas 2:8)

 

Cela peut paraître décevant, tant l’homme cherche les complications et la loi de Jésus est simple d’entendement.

Garder les commandements de Jésus

La circoncision n’est rien ; l’incirconcision n’est rien; mais l’observation des commandements de Dieu est tout (1 Cor 7:19)

Et par ceci nous savons que nous l’avons connu, savoir, si nous gardons ses commandements. (1 Jn 2:3)

Car ceci est l’amour de Dieu, c’est que nous gardions ses commandements ; or, ses commandements ne sont pas pénibles (1 Jn 5:3)

Les apôtres Paul et Jean étaient d’accord pour dire qu’en tant que disciple, il est très important de garder les commandements de Jésus. Jean est celui qui a le plus explicité le commandement de l’amour comme étant le tout de la loi. Comme je pense que le processus de révélation s’est fait de manière progressive, et que Jean fut le dernier auteur de la Bible, ceci n’est donc pas du tout étonnant.

Celui qui n’aime point, n’a point connu Dieu, car Dieu est amour. (1 Jn 4:8)

Dans une prochaine et dernière partie, j’essaierai de faire une synthèse de tout ce qui a été dit jusque là en ce qui concerne ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.