Suivre Jésus

Le Chemin qui mène à la vie


Suivre Jésus

C’est à cause de la dureté de votre coeur

 

Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner une lettre de divorce à la femme lorsqu’on la renvoie ?» Il leur répondit: «C’est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a permis de divorcer de vos femmes; au commencement, ce n’était pas le cas.» (Mattieu 19:7-8).

Comme expliqué dans une série d’articles concernant les commandements de Jésus, on peut voir que Jésus a parfois pris à contre-pied des ordonnances issues de la loi de Moïse. Ainsi, il démarquait (dans un sens) sa doctrine de celle de la loi de Moïse, ou du moins de la compréhension que pouvaient en avoir les juifs de son époque.

Le passage que je viens de citer en donne une illustration. Ce qui est particulièrement intéressant dans ce dernier, c’est que Jésus donne la raison de la faiblesse que peut avoir un commandement donné par Moïse au peuple en son temps, au regard de la loi parfaite que Jésus est venue accomplir et nous laisser. Cette raison consiste en une forme de condescendance de la part de Moïse à l’égard d’un peuple au cou raide.

Au commencement, il n’en était pas ainsi

 

Au commencement, on retrouve la vision, la volonté première de Dieu. Le péché ou la chute de l’homme engendre certaines conséquences, auquel Dieu doit faire face. Cela peut entraîner une nouvelle législation, mais cette dernière reste circonstancielle, et n’est pas liée à la volonté première et parfaite de Dieu. La répudiation autorisée dans la loi de Moïse en est un exemple.

Après la chute, d’une certaine manière, Dieu s’adapte à l’immaturité spirituelle de son peuple, mais sa vision demeure la même : la restauration de l’homme, les temps de rafraîchissement dans lesquels une pleine communion avec Dieu redeviendra possible et effective.

Une Révélation progressive

 

Mais le Consolateur, le Saint-Esprit, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous remettra en mémoire toutes celles que je vous ai dites. (Jean 14:26)

J’ai encore plusieurs choses à vous dire; mais elles sont encore au-dessus de votre portée (Jean 16:12)

Qui aujourd’hui, pourrait sérieusement considérer un homme, se réclamant prophète par exemple, et ayant pour femme sa propre sœur ? Ou ayant eu pas moins de 19 femmes et concubines ?
Cela nous semble ne pas convenir à un homme craignant Dieu aujourd’hui. Pourtant, ces cas sont ceux de Abraham, notre père dans la foi, et David, l’homme selon le cœur de Dieu.
Il semble que l’Esprit n’avait pas encore mis ces convictions, évidentes pour nous aujourd’hui, dans le cœurs des hommes à leur époque.

Ainsi, gardons en mémoire ces recommandations de Paul, afin de croître dans la sainteté selon l’Esprit-Saint que le Père nous a envoyé :

Et ne vous conformez point au présent siècle, mais soyez transformés par le renouvellement de votre esprit, afin que vous éprouviez que la volonté de Dieu est bonne, agréable et parfaite. (Rom 12:2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.